«Un avant et un après Feux» Difficile à croire, mais à 51 ans, après 25 ans de métier, Maude Guérin incarne pour la première fois un rôle principal à la télé, en se glissant dans la peau de la mystérieuse Claudine Grenier de la série Feux, qui a pris son envol lundi dernier sur nos écrans. Beaucoup d’actrices dans la quarantaine ou la cinquantaine affirment qu’en vieillissant, elles se voient confier de moins en moins de grands rôles. Mais ce n’est pas le cas de Maude Guérin. «On dirait que depuis que j’ai 40 ans, je travaille plus que jamais. Je remercie le ciel. Je n’ai pas eu de longs moments dans ma carrière sans rôle. Je suis vraiment choyée», a-t-elle confié en marge du lancement de la saison de Radio-Canada à Québec, la semaine dernière. Elle souligne que son personnage de Claudine Grenier, une directrice des ressources humaines mariée et mère de deux enfants, a presque le même âge qu’elle. «Dans une série américaine, on serait allé chercher une actrice de 30 ou 40 ans. On va le dire, un premier rôle féminin avec une femme de cet âge-là, c’est rare, très rare», insiste-t-elle. En entrevue, Maude Guérin confie que l’auteur de Feux, Serge Boucher, est non seulement un grand ami, mais aussi le parrain de son fils. Elle n’a joué ni dans Aveux, ni dans Apparences, mais a beaucoup joué de ses pièces au théâtre, dont la dernière, Après, au Théâtre d’Aujourd’hui. Un rôle en nuances Le rôle de Claudine n’a pas été écrit pour elle, mais... «Quand Claude [Desrosiers, le réalisateur] est venu me voir pour me dire qu’il me voulait, Serge était très, très heureux. C’est comme un immense cadeau qu’on me fait.» «Et j’avais l’expérience aussi pour le faire, car c’est un personnage avec plusieurs couches, dit-elle. On me demande souvent de jouer des énergies plus fortes. Là, j’avais à jouer tout en nuances, car elle cache des choses et il y a son passé qui ressurgit. Je pense qu’il fallait du métier pour le jouer.» Elle ne mâche pas ses mots pour dire à quel point ce rôle aura été marquant dans son parcours. Maude Guérin parle de ce thriller psychologique comme étant un «texte formidable», joué par des «acteurs fabuleux», chez qui elle a découvert Daniel Brière et Alexandre Goyette, avec qui elle n’avait jamais joué. «C’est marqué d’une pierre blanche dans mon parcours. Il y aura un avant, et un après Feux. [...] Je n’ai jamais fait ce genre de rôle là, une femme d’affaires qui réussit. C’est rare qu’on me demande pour des rôles de femmes plus “straight”», a-t-elle souligné. Et ne manquez pas un seul des dix épisodes, nous avertit-elle. «C’est tricoté serré. Il y a beaucoup, beaucoup de détails. C’est une série que tu peux voir trois fois, et que tu peux découvrir encore des choses.» Des bouleversements pour Samantha Cet automne, le public renouera aussi avec le personnage de Samantha dans Mémoires vives qu’incarne Maude Guérin. Avec le procès de Christian (Frédérick de Grandpré), elle vivra de grands bouleversements. Les enfants de son chum (incarné par Jeff Boudreault) se retrouveront d’ailleurs plus près d’elle pour des raisons qu’on découvrira. Plus tard cette année, Maude Guérin incarnera une mère défavorisée dans le long métrage Toujours ensemble, de la réalisatrice Sophie Dupuis. Quand on arpente le long curriculum vitae de l’actrice, on constate que le cinéma est beaucoup moins présent. Ce n’est pas volontaire, simplement un concours de circonstances, affirme-t-elle. «J’ai joué beaucoup de petits rôles, mais je n’ai jamais été appelée pour des grands rôles. Mais il n’est jamais trop tard.» ◆ La série Feux est diffusée les lundis, à 21 h, à Radio-Canada.

SANDRA GODIN

LE JOURNAL DE QUÉBEC

Samedi, 17 septembre 2016 06:30

MISE à JOUR Samedi, 17 septembre 2016 06:30